Commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est Macheren est une municipalité localisée dans la région naturelle du Warndt.

La commune, une des plus étendues du bassin Houiller englobe plusieurs secteurs géographiques : Moulin-neuf, Petit-Ebersviller cité, Petit-Ebersviller village et Macheren village dont la commune tire son nom.  Ses habitants sont appelés les Macherenois et les Macherenoises.

La commune s’étend sur une superficie de 16.95 Km² et compte 2 828 habitants ainsi répartis :

* Macheren Village : 650 habitants ;
* Petit-Ebersviller village : 1250 ;
* Moulin-Neuf : 80 ;
* Cité Petit-Ebersviller : 995  

Macheren admet pour Code Postal le 57730, à l’instar des communes de Lachambre, Valmont et Folschviller. La commune est rattachée à la communauté d’agglomération Synergie du Pays Naborien.

Depuis 2015, Macheren est dans le canton de Saint-Avold (N°19) du département Moselle.
Avant la réforme des départements, Macheren était dans le canton N°49 de Saint Avold 2 dans la 7ème circonscription.

La commune, proche de la frontière avec l’Allemagne est entourée par les communes de Lachambre, Saint-Avold, Valmont, Hombourg-Haut et Altviller, Macheren est située à 15 km au sud-ouest de Forbach la plus grande ville des environs.

Partagée entre une altitude comprise entre 217 et 332 mètres et ayant pour altitude moyenne 275 mètres, la rivière la Rosselle, la rivière Nied allemande, le ruisseau le Weihergraben, le ruisseau Maimattbach sont les principaux cours d’eau qui traversent la commune de Macheren. La commune est proche du parc naturel régional des Vosges du Nord.

Pour preuve, la commune comprend 600 hectares de forêt répartis en une forêt communale, une forêt domaniale et une forêt domaniale de Saint-Avold située sur son ban.

La commune comprend également 28 kilomètres de chemins pédestres dont 20 kilomètres non balisés et 8 kilomètres de chemins pédestres balisés.

La ville de Macheren compte plusieurs équipements sportifs : 

– deux terrains de foot (dont un terrain synthétique) à Petit-Ebersviller
– un City Stade à Macheren village

– un terrain de basket-ball à Macheren village
– un complexe sportif à la cité de Petit-Ebersviller, avec terrains de tennis ouverts, City Stade, terrain servant à la
pratique du Mölkky
– un boulodrome
– trois aires de jeux extérieurs pour les petits

A Macheren on peut pratiquer les sports suivants : basket-ball, football, gymnastique aérobic, gymnastique volontaire, handball, mini hand, handball de plage, saut, pétanque et jeu provençal, tennis, volley-ball, vélo, mölky, green-volley, activités de forme et de santé,

La ville comprend également trois églises, plusieurs fontaines, plusieurs chapelles et divers patrimoines touristiques.

D’un point de vue économique, la commune est parvenue à réduire drastiquement son taux d’endettement, lui assurant une stabilité financière saine.

L’information officielle, quant à elle est disponible au travers de la publication en mairie. Le panneau qui recueille l’ensemble des publications se trouve juste à l’entrée de la mairie, au haut des escaliers qui permettent de rejoindre le sas d’entrée.

Néanmoins, les informations officielles sont disponibles à quatre autres endroits de la commune, dans des réceptacles prévus à cet effet.

La commune dispose de deux cimetières : un sur Macheren village et un autre sur Petit-Ebersviller village.

Cimetière de Macheren

Cimetière de Petit-Ebersviller

La commune dispose également des derniers types d’éclairage public basse consommation et toute une série de signalisation routière mise en place pour assurer la sécurité de tous.

Quatre secteurs géographiques permettent à la commune de faire de cette union spécifique, une force.

Petit-Ebersviller village

Physiquement proche de Saint-Avold, Petit-Ebersviller village est le quartier qui a connu le développement de l’urbanisation le plus important.

Autour du Centre village, de nombreux lotissements (Stade, Parc, Ruisseau, Victoria, Hauts Prés..) ont vu le jour.  En 40 ans, la population y a plus que doublé. Le centre comporte également la mairie et les services techniques qui se trouvent non loin du stade de la commune.

Macheren village

Le village de Macheren n’est pas le village-rue traditionnel de la Lorraine. Il s’est construit à partir de l’actuelle Place des Charrons pour s’étendre au sud, au nord-est et à l’ouest.

L’église St-Thomas qui date de 1760 ne se trouve pas au milieu du village, mais sur son point culminant. Elle domine la Place des Charrons et son lavoir-abreuvoir construit par les prussiens durant l’annexion de 1870. Le cimetière d’origine qui ceinturait l’église a été démoli et le transfert des sépultures vers le nouveau cimetière, au bout de la rue du Pont, s’est fait à la fin des années 1960. Dans ce nouveau cimetière se trouve le monument aux morts qui rend hommage aux victimes de la commune qui ont fait sacrifice de leur vie au cours des deux guerres mondiales.

On y lit que 6 hommes sont tombés au cours de la guerre de 1914/18 et 5 autres ont laissé leur vie durant celle de 1939/45. Il est également rappelé la mémoire d’un déporté au cours de la seconde guerre mondiale.

Et ce sans oublier la chapelle de Lentzviller dédiée à Notre Dame de Lorette et qui date du début des années 1600. Si elle est à l’écart du village actuel, elle fait bien partie de Macheren, Lentzviller n’étant qu’un lieu-dit.

Depuis quelques années, Macheren village continue son expansion avec l’accueil de nombreux lotissements qui se sont développés le long de la départementale qui le traverse et permet de rejoindre la ville de Sarreguemines.

Moulin-neuf

Possédant un tissu urbain concentré le long de la RD 603 et de la RD 656, Moulin-neuf voit son territoire s’étendre jusqu’au moulin à poudre à la lisière de la commune d’Hombourg-Haut

Bénéficiant d’une bonne desserte et d’un fort taux de passage, ce quartier concentre la majorité de l’activité commerciale de la Commune.

Petit-Ebersviller cité

Ayant vu le jour en 1963 avec la création de 87 maisons, la Cité de Petit-Ebersviller comprenait à l’origine les habitations réservées aux employés des Houillères de Bassin de Lorraine : les MIG (Maison Individuelle Groupée), composés structurellement de deux logements s’étendant sur plusieurs étages. En 1984, la Cité s’est agrandie avec la création de 189 logements par la Société NEOLIA (anciennement FMC et nouvellement Logiest).

Aujourd’hui, et après son agrandissement, le quartier accueille de nombreux riverains et concentre une grande partie de la population de la commune. 

Le secteur regroupe les deux écoles de la commune : l’école élémentaire : « Les Mésanges » et l’école maternelle : « les petites mains »